Pourquoi boire du vin rouge est bon pour votre santé ?
Pourquoi boire du vin rouge est bon pour votre santé ?

Pourquoi boire du vin rouge est bon pour votre santé ?

Les avantages surprenants de boire un verre de vin rouge par jour

Boire un verre de vin rouge par jour pourrait avoir des effets bénéfiques surprenants sur notre santé. Plusieurs études scientifiques ont cherché à comprendre les effets de cette boisson alcoolisée sur notre santé, et il semble que, tout en évitant les excès, qui sont toujours néfastes, on puisse trouver certains avantages importants en buvant un verre chaque jour.

Un verre de vin peut être bénéfique pour divers aspects de notre santé, mais il ne s’agit certainement pas d’une « panacée pour tous les maux ». Pour améliorer votre bien-être, il est préférable de combiner l’agréable habitude de siroter un verre de vin rouge avec une alimentation adéquate et équilibrée et une activité physique modérée mais constante.

Découvrons maintenant 10 bienfaits que le vin rouge peut nous offrir, consommé avec une extrême modération :

Prévient la maladie d’Alzheimer

Une étude publiée dans la revue Scientific Reports en 2015 met en évidence l’effet du resvératrol, un précieux antioxydant qui préserve la mémoire et que l’on trouve dans la peau des raisins. Il est vrai que les fonctions cérébrales déclinent avec le temps, mais boire un verre de vin par jour pourrait ralentir ce processus.

vin-santé

Le resvératrol pourrait donc être efficace dans le traitement des troubles de la mémoire (après 60 ans) et chez les patients atteints de la maladie d’Alzheimer.

Une autre étude plus récente est arrivée plus ou moins à la même conclusion. Une molécule contenue dans le vin rouge détient la clé de la prévention de la maladie d’Alzheimer

Améliore la santé intestinale

Une étude publiée en 2019 dans la revue « Gastroenterology » a révélé que les personnes qui buvaient du vin rouge avaient une plus grande diversité de bactéries intestinales que celles qui n’en buvaient pas. C’était particulièrement le cas avec le vin rouge et non, par exemple, avec le vin blanc ou d’autres boissons alcoolisées.

La diversité et la quantité de bactéries dans l’intestin favorisent la digestion, le système immunitaire et le contrôle du poids. Les personnes qui boivent un peu de vin rouge par jour avec modération sont moins susceptibles d’être obèses et ont un taux de LDL (mauvais cholestérol) plus faible que celles qui ne boivent jamais. Il suffit de boire une fois par semaine ou tous les quinze jours pour constater ces effets.

Une étude antérieure avait également identifié les effets bénéfiques du vin rouge (ainsi que d’autres boissons et aliments) sur la santé intestinale.

SI vous voulez en savoir plus sur les vins millésimes alors cliquez ici !

Améliore la santé cardiaque

vin-santé

Consommé avec une extrême modération, le vin rouge contenant des polyphénols peut nous protéger des maladies cardiovasculaires. De même, les tanins présents dans la boisson sont associés à une réduction du risque de maladies cardiaques et de diabète de type 2.

Les antioxydants contenus dans le vin rouge augmentent le HDL (bon cholestérol), ce qui contribue à prévenir la formation de plaques dans les artères et, par conséquent, les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux.

Cependant, des recherches menées il y a quelques années nous rappellent que l’on peut se permettre de boire un bon verre de vin rouge, mais qu’il est toujours conseillé de l’associer à une activité physique.

Prolonge l’espérance de vie

Selon des recherches menées il y a quelques années, boire un verre de vin par jour pour les hommes et un demi-verre pour les femmes permettrait d’augmenter l’espérance de vie.

Le resvératrol élimine les molécules responsables de l’inflammation dans le sang et joue un rôle antioxydant. En d’autres termes, une consommation régulière mais responsable de vin rouge pourrait prolonger notre vie, ainsi que notre espérance de vie active.

Réduit le stress

vin-santé

Une étude menée en Californie a montré que le vin rouge avait des propriétés relaxantes. En particulier, une enzyme découverte dans la peau des raisins est responsable de cet effet bénéfique. Cette enzyme, associée au resvératrol, favoriserait une meilleure réponse au stress.

Le vin rouge, remède naturel contre le stress

Contrôle du poids

L’alcool implique une augmentation de l’apport calorique, mais un petit verre de vin rouge active un gène qui empêche la formation de cellules graisseuses et aide à éliminer les graisses existantes.

Lorsque le vin rouge est consommé dans le cadre d’une alimentation équilibrée, le risque de surpoids est également réduit.

Aide à prévenir le cancer du sein

Selon une étude américaine publiée dans le Journal of Women’s Health, les femmes qui boivent chaque jour des quantités modérées de vin rouge ont plus de chances d’éviter le cancer du sein.

Selon les chercheurs, les femmes qui buvaient du vin rouge régulièrement et avec modération présentaient des taux d’œstrogène plus faibles et des taux de testostérone plus élevés.

Bon pour la peau

Le resvératrol, riche en antioxydants, présent dans le vin rouge, inhiberait la croissance des bactéries responsables de l’acné. Cette substance contribue notamment à réduire la prolifération du micro-organisme propionibacterium acnes, responsable de l’acné.

Aide à prévenir les caries dentaires

vin-santé

Certains composés présents dans le vin rouge aident à prévenir le développement des streptocoques et des bactéries responsables des caries dentaires. Les chercheurs ont montré que certaines substances contenues dans la boisson forment une sorte de film protecteur à la surface de nos dents.

Il a également été démontré que le vin est efficace contre la gingivite, les maux de gorge, les gencives irritées et l’accumulation de tartre.

Limite les effets de la radiothérapie

Une étude clinique italienne suggère que les femmes ayant reçu un traitement de radiothérapie et consommant une quantité modérée de vin rouge ont moins d’effets secondaires que celles qui n’en boivent pas.

Le vin rouge est censé aider à reconstituer les cellules de la peau et donc à lutter contre les radiations.